Informatique – Vos disques durs en fin de vie seront-ils l’eldorado des voleurs, hackers et indiscrets ?

Jeudi 1 septembre 2016

destruction de disque dur

De nos jours, la protection des données est au cœur des problématiques de nombreuses entreprises. Toutefois la multiplication des supports d’information ainsi que l’augmentation croissante des échanges de données ne facilitent pas les choses puisque cela accroit les risques de fuites d’informations. Une étude du Ponemon Institute menée en 2016 a d’ailleurs révélé qu’après les attaques malveillantes, les incidents techniques, l’erreur humaine et la négligence étaient les principales causes de fuites d’informations. Tout le monde est donc concerné par la protection des données informatiques ! 

Maîtriser la protection des données tout au long du cycle de vie des actifs informatiques

Dans la mesure où chaque perte ou vol d’un fichier contenant des données sensibles coûte environ 140 € à l’entreprise concernée (source Ponemon Institute), voire même 300 € dans le secteur de la santé, il est primordial que chaque entreprise mette en place une gestion du cycle de vie des actifs informatiques. Les gens ont souvent tendance à protéger les informations contenues sur leur PC de travail, hors ils le font plus rarement lorsque celui-ci arrive en fin de vie et quitte l’entreprise. C’est ainsi que de gros volumes d’informations confidentielles se retrouvent à disposition des recycleurs. La suppression de toute trace d’information est donc vitale si l’entreprise ne souhaite pas que ses données internes soient divulguées. Si vous avez besoin de faire détruire un disque dur, n’hésitez pas à vous rapprocher de Destrudata.

Détruire vos disques durs c’est éviter de perdre des données et de voir votre responsabilité engagée

Les conséquences d’une perte ou d’une fuite de données sont importantes pour une entreprise. Cela peut d’une part lui faire perdre un certain avantage concurrentiel, et surtout le dirigeant voit sa responsabilité engagée. A ce titre, l’article 226-17 du Code Pénal Français responsabilise lourdement les dirigeants d’entreprises sur leur devoir de protection des données. Le Règlement général sur la protection des données impose quant à lui aux entreprises d’avertir leurs clients dans les 48h qui suivent la fuite de données personnelles. Si ce délai n’est pas respecté, l’entreprise peut être condamnée à verser une lourde amende (4% du CA annuel). Spécialiste de la destruction de disques durs et autres matériels informatiques, Destrudata intervient sur votre site avec ses camions-broyeurs et vous remet après chaque opération un certificat de destruction.

Retour aux actualités