Destruction de documents - 5 points dont les vendeurs de destructeurs n’osent pas vous parler

Vendredi 9 septembre 2016

Destruction de documents

Tous les jours, les entreprises produisent et enregistrent de nombreuses données ou biens, considérés comme des éléments stratégiques et financiers. Mais que faire des documents ou supports qui ne vous sont plus utiles ? Un certain nombre d’entreprises décident de détruire ces documents en internes, à l’aide de destructeurs classiques, mais est-ce la une solution adéquate et sure ? Nous vous présentons 5 points que les vendeurs de destructeurs n’osent pas aborder et qui pourraient mettre votre entreprise en danger.

1. Ne permet pas de détruire un disque dur 

Un destructeur de documents ne permet pas de détruire un disque dur. Cela renforce des mauvaises pratiques, encore trop courantes en France : les entreprises n’utilisent pas le même processus pour détruire leurs diverses sources d’informations et la sécurité des disques durs laisse à désirer. En confiant la gestion de la destruction de tous vos types de média à un prestataire comme Destrudata, votre entreprise adopte une stratégie globale de destruction des données et unifie les pratiques. Équipés des camions-broyeurs, Destrudata se charge de détruire disques durs et documents confidentiels.

2. La fuite d’information peut provenir de vos employés

Au cours des douze derniers mois, 90% des entreprises ont subi des vols ou des pertes de données confidentielles et plus de la moitié de ces fuites proviennent des employés eux-mêmes. Pour éviter les fuites de données internes, une stratégie et des bonnes pratiques doivent être mises en place au sein de votre société. Pour ce qui est de la destruction des documents confidentiels vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée, telle Destrudata, qui vous remet un certificat de destruction après chaque intervention et vous assistera dans la mise en place d’un process sécurisé.

3. Limité à la destruction de papier en petit volume

Couramment employés dans les entreprises, les destructeurs de bureau sont utiles pour détruire des documents contenant des données confidentielles. Mais bien souvent, ces appareils ne sont limités qu’à la destruction de papier en tout petit volume (3 à 5 feuilles maximum par manipulation) avec des restrictions d’utilisation : pas de trombones ou agrafes, pas de reliure.

4. La destruction de documents en interne est une perte de temps

La destruction de documents vous prend du temps et vous détourne de vos missions. Sachez que les camions-broyeurs permettent de déduire efficacement de gros volumes de documents. En faisant appel à Destrudata, vous pourrez vous recentrer sur votre cœur de métier, tout en garantissant une élimination fiable de vos données confidentielles.

5. Les exigences du Règlement Général de Protection des Données

Adopté en avril 2016 par le Parlement européen, le RGPD impose désormais aux entreprises de prendre en compte des exigences relatives à la protection des données personnelles dans la conception et l’infrastructure des systèmes. En cas de non-respect du règlement, les entreprises peuvent se voir infliger de lourdes amendes. Seul un professionnel, tel Destrudata, peut vous aider à mettre en place des process qui permettront à votre entreprise d’agir en conformité avec cette nouvelle réglementation.

Retour aux actualités