99% des employés commettent des erreurs augmentant le risque de fuite

Mardi 13 février 2018

protocoles de sécurité

D’après un sondage réalisé par Intermedia (fournisseur de solutions de gestion dans le cloud) auprès de mille professionnels, près de 99 % des employés reconnaissent avoir effectué une action potentiellement dangereuse au sein de leur entreprise, c’est-à-dire une action pouvant porter atteinte à la sécurité de leurs données ainsi qu’à celles de leurs employeurs.

Les protocoles de sécurité sont trop négligés au sein des entreprises

Partage de fichiers, stockage d’informations visant à identifier un client, envoi de documents de travail vers des boîtes de messagerie personnelles, 99 % des salariés d’une entreprise ont déjà commis l’une ou l’autre de ces erreurs, des erreurs qui peuvent être préjudiciables. D’après l’étude menée par Intermedia, les employés ne respecteraient pas les protocoles de sécurité en vigueur et privilégieraient plutôt la commodité personnelle aux consignes strictes. Reste qu’en agissant de la sorte, c’est la sécurité des données de chacun qui est mise en péril.

Il semblerait que les mauvaises habitudes des employés forment le principal risque de perte de données au sein des structures entrepreneuriales. Parmi les erreurs les plus courantes et les plus dangereuses, il y a la réutilisation d’un même identifiant de connexion ou mot de passe sur plusieurs terminaux, l’enregistrement automatique des mots de passe sur les ordinateurs de travail ou encore le partage de documents confidentiels via des moyens non sécurisés. Cela dit, les employeurs eux-mêmes ne sont pas en reste, plus de 50 % d’entre eux n’exigeant pas de certificat de destruction après l’élimination de disques durs inutilisés.

En matière de sécurité, les pires menaces viennent de l’intérieur

Tandis que 42 % des professionnels interrogés par Intermedia admettent utiliser leur mot de passe personnel dans le cadre du travail, plus de 23 % d’entre eux confessent même manipuler des données professionnelles privées à domicile. À l’heure où les attaques cybernétiques et les pannes matérielles se multiplient, le plus grand risque de catastrophe semble provenir de l’intérieur. Afin d’éviter toute menace relative à la sécurité et à la confidentialité des employeurs et de leurs salariés, il est nécessaire que les chefs d’entreprise inculquent des consignes de prévention strictes à leurs effectifs. Quant aux règles de sécurité, elles ne doivent pas être enfreintes.

Retour aux actualités